AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
☆.·´`·.☆–´¯`- ☾



MessageSujet: contexte.   Mer 6 Mai - 12:45


TOHU BOHU

☆   ☆   ☆




Dans ma galaxie, il y avait sept tours.
Trois d'entre elles ont été détruites. Il n'y en a plus que quatre qui sont toujours debout :
Pluton à l'est,
Saturne à l'ouest,
Uranus au sud,
et Neptune au nord.
Avant, je vivais avec mes parents dans Mercure. Mais un jour, ils ont collé des arrêtés préfectoraux sur toutes les entrées du bâtiment pour nous dire de dégager  parce que l'immeuble allait être détruit. Papa a dit que nous avons eu de la chance de trouver un appartement de libre dans la tour de Pluton. Beaucoup de mes amis ont du quitter la cité de leur enfance parce qu'il n'y avait plus de place pour eux. (Ils mentent parce que Mars est toujours debout alors qu'elle doit être détruite depuis deux ans déjà). Nous, nous ne voulions pas partir parce que c'est ici que je suis née et que j'ai grandi.
Quand ils ont détruit la première des tours Vénus, j'avais huit ans. Et avec tous les enfants de la cité, on était au premier rang pour voir la détonation et l'immeuble s'effondrer. Il y avait même des chaînes télévisées qui sont venues filmer le spectacle. J'ai trouvé ça tellement beau, qu'après je rêvais de devenir chef de chantier. (Mais j'avais pas compris que chaque tour allait être démolie les unes après les autres). Avec mes copains de la cité, on a décidé que si un jour ils décidaient de tout raser, on occuperait illégalement les bâtiments pour les empêcher de faire tout disparaître.
Dans le monde, je ne connais pas grand chose d'autre que ma cité.
Elle a beau être petite, mais c'est ma cité-galaxie.

« Je n'ai pas d'autre horizon que l'immeuble d'en face (qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui dans lequel j'habite). Quand je m'ennuie, j'épie ma voisine qui se déshabille à sa fenêtre. Hier, mon pote Kenzo m'a surpris. Il s'est foutu de moi parce que je fantasme sur une vieille de quarante ans. Depuis, il me chambre avec cet histoire-là.
Aux trocs, j'ai trouvé des petites jumelles pour pouvoir faire des zooms sur les seins de la nana d'en face. Sérieux, elle a les plus gros mamelons que j'ai jamais vu. Ça me fait limite plus bander que ceux des nanas à poil des magazines porno que j'vole au bureau de tabac d'en bas.
Dans la cité, c'est impossible de ne pas développer la pathologie du voyeuriste. Par exemple, les voisins de mon pote Moha, ils baisent tout le temps. Alors quand j'vais chez lui jouer à la ps3, on fait des paris sur qui de la fille ou du  gars va jouir le premier. C'est toujours la fille (la salope simule). »

« Oscar m'a promis qu'il viendrait me voir ce soir. Il m'a dit qu'il me lancera des cailloux sur ma fenêtre pour me prévenir de sa présence et, sans faire de bruit, j'le rejoindrais sur les marches à l'entrée de mon immeuble. J'ai attendu jusqu'à deux heures et treize minutes du matin, mais il n'est pas venu. Alors je suis retournée me coucher, je l'ai insulté de tous les noms dans ma tête, et je me suis rendormie.  
Oscar m'avait promis un peu d'amour. Alors je l'ai cru. Une fois, il m'avait offert des fleurs des champs (qu'il avait pris soin d’enrober d'un sopalin mouillée et d’aluminium pour qu'elles ne meurent pas de soif. - il m'avait dit qu'il ferait pareil avec notre amour.)
Sal m'avait prévenu qu'il sentait pas ce gars-là, que ses mots étaient trop édulcorés pour être vrais. La prochaine fois, je l'écouterai. J'aime bien Sal, il prend soin de moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le contexte de l'époque de Jésus
» Conjugaison en contexte
» Quel contexte pour les femmes à la langue coupée ?
» Le contexte de l'évangile
» Les misérables, simple question de contexte historique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TOHU BOHU :: les étoiles filantes :: mon blême HLM-