AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les tours des princesses de cité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




MessageSujet: les tours des princesses de cité.   Lun 17 Aoû - 15:47

Dans la chambre de bebe, c’est petit, et c’est pas rangé.
Du bout des doigts elle touche le papier peint décollé et tire un peu dessus, parce qu’elle ne l’a jamais aimée cette chambre, sa chambre d’enfant aux couleurs démodées. Et  ce, même avec tous les posters qu’elle a pu coller, les bouteilles planquées sous le sommier, l’autre côté du lit encore défait par le mec d’hier qui s’est tiré.
Elle se lève et va se poser devant la télé. Affalée sur le canap’ il est déjà seize heures, mais y a jamais eu d’heure ici, le temps s’est arrêté entre les quatre murs de l’appart quand maman a décidé de ne plus jamais ouvrir ses volets, alors bebe elle prend son petit déjeuner devant la télé. Bol de chocapic sans lait parce qu’il périme au frigo depuis des semaines, elle trouve un fond de bouteille pour verser à la place et trempe sa cuillère minnie dans le bol sans même quitter des yeux les dessins animés. pokémon et des chocapic à la vodka, y a rien de tel pour le réveil.
Et puis il est l’heure, elle l’a vu sur son téléphone à l’écran bousillé, elle se lève, passe une robe avant de passer la tête par la porte entrebaillée d’la chambre de maman.
"мама ?"
Pas de réponse. Jamais. "J'y vais"
Alors elle dépose un baiser rapide sur sa joue et elle sort de l’appartement sans bruit, l’appartement sans vie. Elle descend de sa tour vers celle de winona. elle toque à la porte, dis, t'es là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: les tours des princesses de cité.   Mar 18 Aoû - 2:40

Mademoiselle ci, mademoiselle ça. « Vous en avez d'autres en réserve ?» « C'est soldé ? » « Il vous en reste en 34 ? » Putain. Reine n'est pas vraiment de ces gens qui se disent fiers de leur métier, qu'il est leur passion et bien plus encore. Loin de là. Elle ne voit pas ce qu'il y a de glorifiant à plier des vêtements, ramasser des vêtements, cintrer, décintrer, étiqueter et, parfois, conseiller la clientèle. Non, vraiment, elle voit pas. Son instinct de survie -et maternel- l'ont poussé à dégoter ce job, histoire d'avoir l'impression de faire quelque chose de sa vie, d'être un peu utile. Ça, et la paye à la clé. Celle qui lui permet d'habiller son fils, et de s'offrir quelques gâteries de temps à autres. Celle qui lui permet de montrer  à tata Rachel qu'elle aura été capable d'autre chose que de se faire engrosser à dix-neuf ans. Il est dix-huit heures deux, ça fait deux minutes de trop qu'elle se débat avec un pyjama sans forme aucune. Elle souffle, dépose le truc informe sur la pile d'autres trucs informes, et en moins de cinq minutes elle se retrouve sur le trottoir du centre commercial. Clope en main, elle marche jusqu'à l'arrêt de bus, monte dans la rame de métro, remonte dans un bus, et termine son périple à pieds jusqu'aux tours. Elle salue les quelques personnes qui se trouvent en bas de la sienne sans s'attarder, et monter chercher Idriss au sixième étage. Là où sont gardés bon nombre de gosses de l'immeuble, par une mama rebeu qui s'est improvisée « nounou ». Elle esquisse un sourire fatigué en montant le dernier étage qui lui reste, son fils dans les bras. Fatigué mais sincère, ce sera le premier de la journée. Bisou sur la bouche, elle le pose dans sa trotteuse le temps d'aller faire chauffer le petit pot et le biberon qui lui serviront de repas. Couche carrée sur l'épaule, elle verse une goutte de lait sur le revers de sa main ; toujours vérifier la température. Toc toc. Elle fronce les sourcils, puis elle se souvient. Elle tourne la poignée de la porte, juste assez pour l'ouvrir à peine et fait demi-tour vers le salon. « Ça va bebe ? » Non, elle ne s'adresse pas au sien, de bébé. Elle se retourne enfin pour faire face à celle venue lui rendre visite. « T'as une gueule de fatiguée un peu. Assieds-toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

les tours des princesses de cité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Capes, oral Tours ! Renseignements pratiques.
» Ecoles de Tours
» appel pour une coordination nationale interpro à Tours
» rapport cité de carcassonne
» Néssécité de dépasser les barrières des religions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TOHU BOHU :: la cité galactique :: neptune-