AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (sim) i found a home in your eyes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: (sim) i found a home in your eyes.   Jeu 4 Juin - 22:31


sim, sim, sim.
il dort, juste à côté d'elle, avec un bras sous la tête, l'autre posé sur les épaules de lluvia.
elle le sent qui bouge un peu quand il respire, et elle se dit qu'elle a de la chance de l'avoir.
c'est que sim, elle lui doit énormément.
c'est lui qui lui a donné du travail, lui qui l'aide avec les gamins.
lui qui l'aime, lui dit qu'elle est belle, quand elle se trouve déjà usée et fatiguée.
c'est lui qui la calme aussi un peu, quand elle s'énerve, quand elle crie, quand elle pleure.
lluvia tend la main, effleure du doigt le tatouage sur son visage.
elle aime bien le regarder dormir, parce que même s'il est tout le temps gentil, c'est quand il dort qu'il est le plus détendu.
c'est quand il dort qu'il ressemble le plus à l'enfant qu'il a cessé d'être très tôt, et qui a jamais pu vraiment exister chez lui.
c'est quand il dort qu'elle arrive à lui dire...
- je t'aime.
juste un murmure.
juste deux mots qui la paniquent un peu, qui font qu'elle doit venir se lover contre sim pour se rassurer.
c'est que je t'aime elle l'a pas entendu souvent, ni dit.
c'est un peu bizarre pour elle, et même après tout ce temps elle arrive pas à le dire à sim quand il dort pas.
mais d'un autre côté, ces nuits, ces instants je t'aime qui n'appartiennent qu'à elle lui plaisent bien, parce qu'elle sait que sim l'entend pas.
c'est un entraînement pour le jour où elle aura le courage de lui dire quand il aura les yeux ouverts.
en attendant, elle profite de la chaleur de sim, là, juste contre elle.
en attendant qu'il se réveille.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (sim) i found a home in your eyes.   Sam 13 Juin - 21:45

le sommeil s’évapore peu à peu.
fini le silence, fini le calme, fini le paisible.
les nuits de rêves, seuls instants précieux qui n’appartiennent qu’à lui, pas de concession, de sacrifice, comme pour sa vie qu’il a décidé d’offrir en pâture à la misère. pour ce petit bout de famille brisée qui s’est raccroché à lui, pour cette malheureuse cité sur le point de s’effondrer, pour cette petite vie minable de faux semblants à croire qu’il n’aurait jamais pu rêver mieux.  
pourtant, jamais il ne se plaint, parce que lluvia est là.
parce que lluvia il l’aime, plus qu’elle ne le saura jamais, plus qu’elle ne le voudra jamais.
parce que lluvia partage ses jours comme ses nuits.
quand il ne veille pas sur ses rêves c’est elle qui le fait, comme à cet instant où il s’arrache volontiers aux bras de morphée pour rejoindre ce petit murmure à peine audible. dans le silence de la chambre il à tracé sa route sans rencontrer aucun obstacle jusqu’à son coeur où il est venu s’écraser tout en douceur.
sim il dit souvent qu’il aime.
mais sim il ne l’entend pas souvent.
il faut toujours qu’il surprenne sa belle pour en être sûr, à force il c’est fait une raison. lluvia n’a pas besoin de le dire à voix haute quand on la regarde dans les yeux pour en être sûr.
lluvia elle aime en secret.
lluvia ne sait pas aimer au grand jour.
pour ces petits trésors d’amour volé entre sommeil et conscience, sim il veut bien continuer à faire semblant. semblant qu’il ne sait pas, qu’il ne le mérite pas.
mais lluvia elle se contente pas que des mots, elle offre aussi son corps contre le sien. un corps qu’il aimerait bien dévorer du bout des lèvres, pour apprécier encore plus d’avoir entendu pour une fois ces mots là.
sim il veut plus faire semblant de dormir en se forçant à garder les yeux fermer, comme si il avait peur que tout ça ne soit qu’un rêve qui s’envolerait une fois réveillé.
il embrasse l’épaule devant lui, affirmant un peu plus l’étreinte de son bras autour de ce petit corps si frêle, comme pour la protéger, ou s’assurer qu’elle ne s’envolera pas.
_dommage que tu dises ça quand je suis censé dormir
petit sourire plein de malice comme un gamin, pour ne pas la froisser, c’est seulement pour plaisanter.
il le sait, elle est pudique sur ce qu’elle ressent, sur ses sentiments. comme si on lui avait jamais appris, comme si on lui avait jamais dit, comment on aime, comment on se fait aimer.
mais sim, c’est comme ça qu’il aime sa lluvia.
doucement son visage disparaît dans son cou, pour s’imprégner de son parfum qui le ravit tous les matins. doucement il s’applique à se cacher paniqué qu’elle montre les crocs comme elle le fait si souvent ces derniers temps.
ça fait trop longtemps qu’il a perdu la lluvia des premiers jours, la lluvia avec qui il ne partageait que de l’amour.  
 

 
Revenir en haut Aller en bas
 

(sim) i found a home in your eyes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» home institut !!!
» tableau home-déco family
» HOME le film : La Terre Vue du Ciel- Yan Arthus Bertrand
» seti@home
» Les membres du forum sur SETI@HOME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TOHU BOHU :: les cratères lunaires :: la face cachée de la lune :: version un :: rp-