AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 blash (mona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: blash (mona)   Lun 18 Mai - 13:02

SHAOLIN WORLDWIDE
La vieille Mercedes ronronne sur les basses d’une ancienne mixtape tellement classy de Omar S, elle vagabonde dans la nuit parisienne comme maîtresse d’un cortège. À côté de toi, Ali dodeline la tête en dansant avec ses mains façon Blur, à l’arrière la petite Mona et sa copine dont tu as oublié le nom. Elles n’arrêtent pas de parler entre elles comme des enfants surexcités et les étoiles qu’elles ont dans les yeux sont tellement pétillantes que tu les entends de là où tu es ; ça t’agace et t’amuse en même temps, mais tu fais mine de rien. Mona t’avait cassé le crâne pendant près de 2 heures quand plus tôt dans la journée tu lui avais parlé de la soirée sur la capitale où tu allais le soir même. Tu l’avais quand même mise en garde sur le fait que ça n’aurait rien à voir avec toutes les soirées de débauche de la jeunesse dorée parisienne qu’elle avait pu entrevoir dans des films créés pour faire rêver les prépubères de la middle classe. Elle savait qui tu étais, ce que tu faisais et les portes qui t’étaient ouvertes et qui pour elles étaient indéfiniment closes, dans ce monde qui lui paraissait inaccessible. Mona avait des rêves que tu trouvais plutôt pathétiques, mais tellement courants pour une jeune de son âge. Tu ne lui en tenais pas rigueur, son personnage, tu le trouvais attachant, elle avait un truc Mona; elle était lunaire, d’un côté son raisonnement claquait dans l’air comme des paroles de gamine incomprise, de l’autre côté, elle était maligne et savait manier son prochain avec dextérité pour arriver à ses fins. Ce qu’elle avait sûrement fait avec toi. Ton pote finit par s’approcher vers toi et chuchote. La quelle tu penses que je peux me faire ce soir ? Tu ris discrètement avant de lui donner un coup de coude. Vous arrivez dans le 7ème et tu gares la voiture en contrebas de la rue. Tu te recouvres de la capuche de ton gros sweat gris et tu marches en silence, les autres sur tes talons. Les deux filles continuent de piailler entre elles pendant qu'Ali t’agrippe le bras. Mec y’aura la jeune de la dernière fois ? Il mime une fellation avec sa main en souriant. Tu me casses les couilles Ali.
Vous vous arrêtez devant une massive porte en verre, tu sonnes au nom de KOIZKIZIA (nom que t’avait donné Seb plus tôt dans la journée). Un petit bruit électrique et les portes s’ouvrent devant vous. En montant les escaliers, Mona te demande chez qui vous êtes. Tu hausses les épaules, car même toi tu ne le sais pas. Une nana en manque de reconnaissance qui a payé son appartement sûrement. Dans les étages supérieurs, on entend déjà les basses sales d’un son de la street qui jure avec l’aristocratie du lieu.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
¸.•♥•.¸¸.•♥ •



MessageSujet: Re: blash (mona)   Jeu 21 Mai - 22:33

Lorsqu'il a mentionné la soirée huppée à laquelle il se rendait dans la soirée,  je l'ai supplié de m'emmener avec lui. Je me suis même mise à genoux devant lui, me faufilant entre ses jambes comme un petit chat, ronronnant et faisant la belle pour qu'il accepte. Les mots « appartement hausmanien », « champagne », « en plein cœur de la ville », « mini bar » m'ont mis pleins d'étoiles dans les yeux. Lorsque je me vanterai à mes sœurs qu'Emir m'a amené dans une soirée huppée dans la capitale, elles seront si jalouses et m'envieront toutes de mon succès. Dès qu'Emir a lâché un ok c'est bon j't'emmène avec moi, mon cerveau s'est déconnecté et je me suis imaginé tout un tas de tournures de la soirée où je me trouvais un gars friqué qui tombait raide dingue de moi. Mais très vite je me suis rendue compte que je ne connais rien à ce monde là. Alors j'ai harcelé Emir de questions pour savoir comment les filles s'habillent à ces soirées-là ? Qu'est ce qu'elles portent comme parfum ? Comme chaussure ? Comme maquillage ? Qu'est ce que je dois dire en arrivant ? Et comment je dois me présenter ? Mon flot de questions lui ont donné la migraine, et il m'a expédié rapidement chez moi me préparer. J'me suis dis que je devrais courir chercher Lynda. Elle saurait satisfaire mes questions mieux que lui.

Emir a accepté que Lollie m'accompagne. Mais elle doit rentrer avec les derniers métros parce que sa mère ne veut pas qu'elle tarde trop. Elle me demande si j'peux rentrer avec elle. Je crois qu'elle n'aime pas trop les soirées de ce genre, elle est venue pour être avec moi.
On est assises à l'arrière de la mercedes, et on file sur le périph. Les lumières de la ville font scintiller les étoiles qui reflètent dans nos yeux. Avec Lollie, on piaille comme de jeunes oisillons parce qu'on est toutes excitées d'aller à une soirée huppée. Je prend des selfies dans les sièges en cuir et les poste sur mon compte insta pour que toute la cité (et même toute la galaxie) sache que j'ai intégré le monde des gens qui habitent dans le 7ème. Je tweet ma vie rêvée, et rêve cette vie dorée. Encore, et encore. Et rien ne m'empêche d'imaginer cette vie après la cité, cette vie après la vie... pas même les remarques censées d'Emir.

La porte en verre et les escaliers donnent le ton. Ils sont cleans, et ils brillent. Avec Lollie, on est tellement impressionnées qu'on essaie de voir notre reflet sur le sol de marbre. Chez nous, dans la cité, les murs de la cage d'escalier sont gris béton et tout gribouillés de zobs et d'insultes. Emir me dit qu'il ne connaît pas la fille chez qui se déroule la soirée. C'est le genre de pétasse qui s'enfarine le nez ? J'ai vu des trucs sur Internet sur la consommation de coke dans les milieux huppés. A vrai dire, j'y connais rien. Emir m'a déconseillé d'y toucher.
La porte de l'appartement (ou devrais-je dire palace) s'ouvre, et Emir se présente. Ali, Lollie et moi avons un sésame qui nous permet d'accéder au lieu. Emir serre des mains, et d'autres mains encore. Certaines personnes lui tapent amicalement dans le dos. Et avec Lollie, on sourit et on salue les gens qui daignent poser leur regard sur nous deux, les petites soeurs de la cité. Très vite, on se dirige vers le bar et on chine des verres de vin et des verres de champagne. On se prend en photo avec nos verres à pied.
Et dans le coin de mon œil, je vois Emir qui serre toujours des mains.
Et qui me surveille pour que je ne fasse pas de conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grand-ensemble.fr-bb.com
 

blash (mona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De Révolution en République, de Mona Ozouf
» Mona Lisa - LE MYSTERE DE LA JOCONDE
» Remorqueur "MONA" EAMF St-Mandrier
» "Mona Lisa", la fille extraterrestre découverte sur la Lune lors de la mission Apollo 20 ?
» que pensez vous de la méthode "je lis avec mona" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TOHU BOHU :: les cratères lunaires :: la face cachée de la lune :: version un :: rp-