AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 je veux que tu me mentes (ezechiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: je veux que tu me mentes (ezechiel)   Jeu 14 Mai - 20:55

Pourquoi faut-il que ce soient les filles les plus riches qui aient le droit aux princes charmants ? Ils parlent de réduire les inégalités et pourtant, ce sont toujours les mêmes qui héritent des meilleures choses dans la vie. Nous, ici, dans notre galaxie pourrie, on a le choix entre Kevin le bicraveur de (fausses) chaussures Gucci et Abdel le chômeur. Le genre de mecs qui fument des bédos dans le hall des tours. Quitte à ce qu’il se défonce les neurones, j’préfèrerais que mon mec fasse cela dans une Ferrari. Une vraie. Pas celles que les kékés du quartier ont louées pour une heure.
C’est nul.
Et c’est injuste.
Cendrillon n’est qu’un énorme mensonge. Je passe le balai et la serpillère tous les jours, pourtant personne n’est jamais venu me parler d’un quelconque bal où un quelconque prince chercherait chaussure à son pied. Non, ici, le samedi, ce sont les « youlous » des mamans marocaines qui retentissent en bas des tours.

J’soupire, puis j’me dirige vers Pluton. Parce que j’ai envie de voir Ezechiel et de croire encore un peu au prince charmant. Notre relation a changé. Elle est différente. Songe et mensonge sont familiers. Et les rêves qu’on s’accorde ne sont en fait que tromperie. On se ment à nous même. Dérisoire.
- Tu m’emmèneras voir la Chine, dis, quand on se sera barrés d’ici ?
J’me pose près de lui, dans les escaliers. J’étais certaine de le trouver ici.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: je veux que tu me mentes (ezechiel)   Jeu 14 Mai - 21:23

Plus le temps passe et plus le repentir me submerge. Ma voix s'est souillée d'infamie, mon cœur assombri de remords ; je n'aspire plus qu'à la contrition, que je ne saurais jamais atteindre. Il est de ces torts qui ne peuvent se réparer, des douleurs qui n'en sont pas mais qui nous font souffrir et nous flétrissent. Ma honte n'a plus de limites, alors je dérive ; je la fuis peut-être, parfois je la cherche pour me faire pardonner, je vogue entre deux eaux, je ne sais plus quoi faire. Mes pensées sont en tumulte et j'honorerai celui qui arrivera à y mettre de l'ordre.
Chaotique, perturbé, je me suis installé dans les escaliers, j'aime cette place. Qu'il est doux de s'asseoir à terre, là où les gens marchent, je me sens humble, comme ramené à la Terre - car de la terre, il n'y en a pas dans la cité, tout n'est que bitume, tout est gris, tout est propice à la mélancolie.
Je suis prostré sur cette marche, je ne bouge plus ; c'est à peine si mon corps expire ; j'exhale un soupir. C'est là qu'elle me trouve, et je ne modifie pas ma position pour elle. J'ai envie de fumer. La flemme d'aller chercher mes clopes dans ma chambre, cela dit. Alors je reste là, et mes doigts roulent une cigarette fantasmée.
« En Chine, en Inde, où tu voudras. On ira dans ces contrées étrangères et on en rapportera d'inestimables soupirs. »
Mais ces mots semblent terriblement creux. Ma fougue s'est envolée, ma verve s'est refroidie telle une braise qu'on n'alimente pas ; je me sens faible, si atroce. Mais je suis un menteur. Je l'ai toujours été, j'ai besoin de rêve. Besoin de croire qu'un jour, je sortirai vraiment de ce trou.
Et je pose ma main sur son épaule.
« Ce monde nous appartiendra, nous serons libres d'aller partout. Un jour. »
Ou jamais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: je veux que tu me mentes (ezechiel)   Jeu 14 Mai - 21:52

J’ignore ce qui nous arrive. J’ai un sentiment étrange. Comme si nous étions soudainement amenés à faire face à la réalité. Comme si nous étions amenés à revoir nos rêves les plus fous. J’y croyais avant. Oui, j’croyais vraiment que je partirais d’ici. Que je m’envolerais, que je déploierais mes ailes et quitterais ce trou, un jour. Foutaises. Et si nous arrêtions de nous bercer d’illusions ? Nous n’en viendrions jamais à tomber de haut. Mais quoi de plus beau, quoi de plus fou que de s’imaginer vivre une autre vie ? Une vie différente de celle-ci. Loin de ces grandes tours qui nous emprisonnent.
Les paroles d’Ezechiel sont un vent de poésie dans mes oreilles. J’aime l’écouter, j’aime croire ses mensonges. Alors, quand il évoque notre supposé futur, je clos les paupières et inspire profondément. Ses mots me font bien plus d’effet qu’un rail de coke. L’espace d’un instant, j’oublie où nous sommes et je crois en nous, en nos projets et en nos rêves. Si seulement. Si seulement, nos vœux pouvaient se réaliser.
Sa main sur mon épaule m’extirpe de mes songes. J’ouvre les yeux. Envolées l’Inde et la Chine. Bonjour, Pluton. Puis, quelque part j’essaie de me convaincre qu’il a raison. Que ce monde nous appartiendra un jour. Mais la réalité a vite rattrapé la fiction.
- Et les médias s’intéresseront à nos vies ? Tu penses que nous inspirerons des millions de téléspectateurs ?
Je fais semblant d’y croire. Parce que c’est beau de rêver, parce que c’est beau d’écrire des histoires. Mais, au fond de moi, je sais pertinemment que c'est ici-même que je finirai ma vie. Coincée dans ma galaxie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: je veux que tu me mentes (ezechiel)   Ven 15 Mai - 20:33

Moi même, je n'y crois plus. Ma belle confiance s'est envolée, ne sont plus restés que les aspirations mort-nées, les rêves crevés tels des ballons de baudruche. Pourquoi je prends encore la peine d'ouvrir les lèvres, de laisser ma voix s'élever dans le silence ? Quel plaisir puis-je ressentir à raconter de tels mensonges ? Je n'en puis plus, de ce fiel que je déverse sans même y penser. Je ressens le besoin d'être un voyageur, de parler de ce que je ferai avec ceux qui y souscrivent, je suis un conteur qui se figure dans ses propres récits, je suis ce personnage principal qui hante votre esprit, car vous voulez savoir ce qui m'arrive.
Il se produit bien des choses, dans mon existence.
Mais jamais les bonnes.
« Je pense que oui. » Le besoin de tabac se fait ressentir, je le sens se propager dans tout mon organisme. « Après tout, nous venons d'ici, il en faut, de la force, pour s'échapper de cette prison... »
Ma voix se brise. Je baisse la tête, submergé par une curieuse vague de culpabilité. Je serre les poings. Non, vraiment, qui s'intéresserait à notre vie ? Nous ne sommes rien, juste deux âmes qui vivons dans un vivier, parmi des milliards d'autres. Des points sans importance, que l'on efface sans même y penser.
« Si seulement... »
Je lâche son épaule. Je ne peux pas la réconforter. J'ai moi-même besoin que l'on me tende la main.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: je veux que tu me mentes (ezechiel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

je veux que tu me mentes (ezechiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse aux comètes, je veux en être !
» Je veux une histoire à la Autant en emporte le vent!
» je veux faire de la gelée de thé vert!!!
» Sainte Rita de Cascia et commentaire du jour "Si je veux qu'il reste jusqu'à ce que je vienne,..."
» Saint Prosper d'Aquitaine et commentaire du jour " Jésus le toucha et lui dit : 'Je le veux ; sois purifié' "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TOHU BOHU :: les cratères lunaires :: la face cachée de la lune :: version un :: rp-